Tribune du groupe Un nouveau souffle pour Gonesse - septembre 2019

Triangle de Gonesse, Europacity : les grands projets à Gonesse connaissent un parcours chaotique.


Le dernier épisode mi-juillet a été l’annulation par la Cour d’appel de Versailles de la décision du tribunal administratif de Cergy qui avait lui-même annulé la ZAC du triangle. Que dira le Conseil d’Etat en dernier ressort ? A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous attendons aussi la décision de la Cour d’appel sur une autre décision du tribunal administratif qui avait annulé le PLU de Gonesse. Au-delà des péripéties juridiques, il y a les péripéties économiques : difficultés du groupe Auchan, doutes sur le modèle économique des grands centres commerciaux, interrogations sur l’attitude des partenaires chinois dans un contexte de difficultés économiques mondiales. Calendrier, contenu des projets (quelle part pour le commerce, les loisirs, la culture ?), investisseurs : le plus grand flou prédomine aujourd’hui.

On nous laisse croire que la gare de la ligne 17 du métro est acquise mais c’est encore loin (pas avant 2027 !) et les travaux pour le tronçon allant jusqu’au Bourget sont prioritaires. Nous soutenons la ligne 17 à Gonesse d’abord et avant tout pour bénéficier d’une meilleure offre de transports pour les Gonessiens. Et la ligne 17 ne doit pas retarder une profonde rénovation de la gare RER D située sur Arnouville qui devient urgente.

La municipalité communique massivement sur ces grands projets … mais on a l’expérience des précédents « grands projets » tombés à l’eau : Roland-Garros à Gonesse, barreau RER B-RER D (abandonné de fait alors qu’il y avait les financements).

Pour les élus de notre groupe, notre municipalité devrait plutôt se consacrer à ce qui nous préoccupe immédiatement et ne pas promettre des emplois … en 2027, bref, s’occuper de notre VIE QUOTIDIENNE.


Nous regrettons que les grands projets soient utilisés pour masquer les problèmes d’aujourd’hui non réglés à Gonesse :


- Concernant la sécurité et la tranquillité publique : nous avons encore subi d’importantes nuisances cet été. Nous déplorons les nombreuses voitures brûlées dans plusieurs quartiers de la ville, en particulier devant le Centre Marc Sangnier durant le week-end du 14 juillet. Il est inacceptable que la mairie laisse la situation se dégrader et soit incapable de trouver des solutions, année après année.


- Concernant les écoles, la ville maintient la semaine de 4 jours ½ pourtant rejeté par une majorité de Gonessiens et abandonnée par quasiment toutes les communes de France. Le règlement de cantine pénalise les familles en cas d’imprévu. D’accord pour lutter contre le gaspillage mais aujourd’hui, le seul bénéficiaire est la société Elior, multinationale qui a le marché de restauration scolaire à Gonesse depuis des années.

La date des prochaines élections municipales est maintenant connue : ce sera le 15 mars 2020. Nous contribuerons activement à l’animation des débats locaux à l’approche de cette échéance en étant force de proposition.


Cédric Sabouret, Anna Pequignot, Jean Samat, Julien Dos Santos et Alain Baran

nous CONTACTer

Tel : 06.80.71.81.05

email : pourgonesse@gmail.com

Permanence : 14 rue de l’Hôtel-Dieu

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • Twitter - Cercle blanc

rester informé(e)

Design graphique Perfekt ! © 2019 Mentions légales