Tribune du groupe Un nouveau souffle pour Gonesse - novembre 2019

Le contentieux des « prêts structurés » entre la ville de Gonesse et la banque Dexia a été définitivement tranché.


Comme dans d’autres affaires similaires, les juges ont sanctionné la banque qui avait vendu aux communes dans les années 2000 des prêts à taux bas (pour l’époque), mais indexés sur des monnaies étrangères ayant tendance à monter (franc suisse). Nous sommes heureux que Gonesse n’ait pas à payer les énormes pénalités financières liées à ces emprunts. La justice n’a fait que rendre de l’argent qui ne serait jamais sorti de nos caisses si la mairie n’avait pas souscrit des « emprunts toxiques ». A l’avenir, soyons plus prudents dans la gestion des finances communales pour éviter un nouveau contentieux qui a coûté cher à la ville en frais d’avocat.


Bétonisation des quartiers résidentiels de Gonesse : une mauvaise stratégie.


Lors du dernier conseil municipal, notre groupe a refusé d’accorder à la société Vilogia la garantie financière de la ville pour un emprunt finançant la construction de 96 logements sociaux et très sociaux sur un terrain situé rue Emmanuel Rain jouxtant l’entreprise Desjardins. Ce dossier a priori très technique placé en fin de séance s’est révélé être une très importante opération immobilière qui n’avait jamais été présentée au Conseil municipal et donc jamais débattue entre élus. Elle comprendrait un nouveau « grand ensemble » de 96 logements HLM, 21 logements privés, une crèche et une résidence intergénérationnelle. Si nous sommes favorables à la crèche et à la résidence intergénérationnelle, le volet « logements » est déséquilibré. Nous demandons la modification des types de logement avec 1/3 de logements sociaux, 1/3 de logements privés et 1/3 de logements en accession sociale à la propriété, pour permettre à des ménages modestes, en priorité des Gonessiens, de se constituer leur patrimoine immobilier. Il faut donc revoir la copie.


Attentats de la préfecture de police de Paris


Nous avons été choqués d’apprendre que l’auteur des faits était Gonessien.

Nos condoléances vont aux familles endeuillées. La mosquée de la Fauconnière a été vite pointée du doigt par les médias. Attention aux mises en cause trop générales et infondées qui ruinent des années de travail d’ouverture et de dialogue et font peser un soupçon sur tout un groupe, toute une communauté. Lutter contre la radicalisation est indispensable. Nous ne sommes pas naïfs et savons que Gonesse ne peut pas échapper à des phénomènes de société. Mais il ne faut pas agir et réagir n’importe comment sans faire le tri entre les vrais problèmes de radicalisation contre lesquels on doit lutter (y compris dans les services publics) et l’exercice tranquille de sa foi. Rappelons aussi qu’il n’appartient pas à la mairie de s’immiscer dans la vie religieuse et de rechercher l’appui de tel ou tel groupe religieux.

5 vues

nous CONTACTer

Tel : 06.80.71.81.05

email : pourgonesse@gmail.com

Permanence : 14 rue de l’Hôtel-Dieu

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • Twitter - Cercle blanc

rester informé(e)

Design graphique Perfekt ! © 2019 Mentions légales