Tribune du groupe Un nouveau souffle pour Gonesse - Avril 2019

Budget 2019 : la dérive continue !


Le budget 2019 était à l’ordre du jour du Conseil municipal du 18 mars. Les craintes exprimées lors du vote de la DM2 de décembre (cf. tribune de janvier) se confirment. A l’approche des élections, craignant d’être battu en 2020, notre maire présente un budget qui pousse aux dépenses. Seule bonne nouvelle : pas de hausse des taux d’imposition ... mais pas non plus de retour à la situation d’avant l’augmentation de 2016. Les crédits d’investissement prévus pour 2019 sont particulièrement élevés (26 m€ contre 17,7 m€ au BP 2018) et reposent sur un financement inquiétant : 4,2 m€ de produits de cessions (vente des bijoux de famille), contre moins d’1,5 m€ en 2018. Le recours à l’emprunt augmente aussi de 15 %. L’endettement de la ville, supérieur à la moyenne par habitant des communes comparables, va continuer sa dérive. La communication municipale coûte cher aux Gonessiens : 355 000 euros (hors personnel). Les certificats de bonne gestion que le maire s’auto-décerne lors de ses vœux ou dans le Gonessien ne convainquent plus grand monde à Gonesse. Notre groupe a logiquement voté contre ce budget très préoccupant et nous tenons à disposition nos analyses budgétaires détaillées.


Annulation du PLU par la justice


Les membres de notre groupe n’ont jamais été hostiles à l’urbanisation d’une partie du triangle de Gonesse et c’est dans cet esprit que nous avions voté le plan local d’urbanisme (PLU) en 2017. La justice vient d’annuler ce PLU. Une nouvelle fois, c’est un échec de la « méthode Blazy », à qui le tribunal reproche de n’avoir recherché « aucune alternative sérieuse ». Après Roland-Garros à Gonesse, le barreau RER B-RER D, le triangle de Gonesse va-t-il sombrer ? Pour sauver la face, la ville fait appel, ce qui va nous coûter cher et prendre du temps, sans garantie de succès. Nous proposons une autre méthode : remettons à plat totalement l’aménagement du triangle de Gonesse pour aboutir à une solution satisfaisante sur le plan environnemental, économique et social (emplois), sinon, ce projet mal engagé va encore échouer. Et le risque serait au final de perdre la gare du métro 17 du triangle de Gonesse.


Votation citoyenne sur les rythmes scolaires


4 jours ou 4 jours ½ ? TAP ou pas TAP ? La moindre des choses est de consulter les parents d’élèves. L’année dernière, vous avez été privés de votre droit de choisir et Gonesse est restée à la semaine de 4 jours ½. Nous organisons une votation citoyenne jusqu’à fin avril avec 3 choix : maintien des 4 jours ½, fin des TAP ou TAP le mercredi matin (dans tous les cas, les TAP doivent rester gratuits et facultatifs). Nous demanderons l’application du choix majoritaire des Gonessiens dès la rentrée 2019. Mobilisez-vous à nos côtés pour recueillir les avis du plus de parents possibles.

Cédric Sabouret, Anna Pequignot, Jean Samat, Julien Dos Santos et Alain Baran

2 vues

nous CONTACTer

Tel : 06.80.71.81.05

email : pourgonesse@gmail.com

Permanence : 14 rue de l’Hôtel-Dieu

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • Twitter - Cercle blanc

rester informé(e)

Design graphique Perfekt ! © 2019 Mentions légales